Participez

Enseignement supérieur et recherche

Enseignement supérieur et recherche

Aix-Marseille-Provence, hub
de l’économie de
la connaissance

Dans des domaines comme les sciences du vivant, les sciences pour l’ingénieur, les sciences de l’univers, les sciences humaines sociales ou le droit… Aix-Marseille-Provence compte de nombreux établissements prestigieux. Aux côtés des autres collectivités locales, la Métropole soutient conjointement les établissements d’enseignement supérieur et les établissements de recherche qui leur sont fréquemment associés. Elle le fait « classiquement » en apportant sa contribution au contrat de plan État-Région ou au plan Campus. Mais, elle souhaite aussi aller plus loin dans une collaboration directe avec les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche - Aix-Marseille Université (AMU), ainsi que les partenaires académiques.

 


 

L'objectif est double : contribuer ainsi au développement économique et constituer des « hubs de l’économie de la connaissance ».

La Métropole soutient l’organisation d’événements, si possible interdisciplinaires, qui valorisent l’enseignement supérieur et la recherche (tables rondes de l’Arbois, cercle des économistes…).

Elle souhaite également favoriser plus nettement l’apprentissage et l’alternance. Les structures concernées pourraient ainsi nouer des partenariats avec les grandes écoles pour le développement de formations de techniciens et d’ingénieurs en phase avec les besoins de compétence du territoire.

Davantage de visibilité pour les pôles majeurs

Au titre du Contrat de Plan État-Région (CPER), la Métropole va investir 35 millions d’euros dans des initiatives concrètes pour renforcer la visibilité de différents pôles métropolitains, notamment :

  • Pôle Neurosciences à la Timone à Marseille (2 millions d'euros)
  • Restructuration des bâtiments de l'Ecole Centrale de Marseille : Jetée et Equerre (5 millions d'euros)
  • Restructuration du site Jules Isaac Aix-en-Provence pour le regroupement d'institutions et de formations : IUT Métiers du livre et carrières sociales, CFMI, ESPE, école de journalisme et de communication (3,9 millions d'euros)
  • Institut Méditerranéen de la Ville et du Territoire (IMVT) (6 millions d'euros)

Hors CPER, la Métropole soutient aussi fortement des projets notamment dans la filière santé, fléchée comme l’une des six prioritaires. Parmi ces principaux projets :

  • Bâtiment de l'IHU Méditerranée Infection (1 million d'euros)
  • Appareil de radiothérapie avec IRM pour l'Institut Paoli Calmettes (1 million d'euros)
  • Laboratoire ASTRAM à Aubagne (1 million d'euros)
Davantage d’attractivité et d’accessibilité pour les campus

La spécialisation et le développement de campus d’enseignement supérieur et de recherche sont de nature à les rendre plus attractifs à leur propre bénéfice comme à celui de la Métropole. Celle-ci devrait d’ailleurs pouvoir y puiser les talents indispensables à sa croissance. Concrètement, cette stratégie adopte des cheminements aussi variés que :

  • la promotion auprès des étudiants de la « place universitaire » que constitue Aix-Marseille-Provence,
  • l’investissement dans le logement étudiant (La Pauliane, Felibre et Constance à Aix-Marseille-Provence, La Timone à Marseille) et des résidences de chercheurs,
  • une offre tarifaire unique pour les transports en commun métropolitains et le développement de ligne BHNS pour desservir les campus de Luminy et Aix-en-Provence.
Métropole - Aix-Marseille-Provence

-

95 000

étudiants. Ils se partagent entre Aix-Marseille Université (AMU), et de nombreux partenaires académiques dont 5 grandes écoles d'ingénieurs :

  • Ecole Centrale de Marseille (ECM)
  • Ecole Nationale de la Marine Marchande (ENMM) à Marseille
  • Ecole Nationale des Mines de Saint Etienne (ENMSE) à Gardanne
  • Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM) à Aix-en-Provence
  • Ecole de l’Air à Salon-de-Provence

S’ajoutent une grande école de gestion et d’économie, l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) à Puyricard rattachée à AMU, et de grands laboratoires ou organismes de recherche : INSERM, le CNRS, le CEA, l’IRD et l’INRA.