Participez

Nous faisons grandir la ''Génération nature''

Nous faisons grandir la ''Génération nature''


Engagée depuis des années face à l’urgence climatique, la Métropole Aix-Marseille-Provence est un acteur moteur de la dynamique impulsée par le Congrès mondial de la nature de l’UICN. Ce rendez-vous majeur pour la préservation de la biodiversité, qui se déroule du 4 au 11 septembre au Parc Chanot (entrée gratuite) avec de nombreux temps forts organisés (conférences, expositions, ateliers…), permettra de prendre des décisions qui influenceront, sur plusieurs décennies, les politiques mondiales sur le plan environnemental.

Organisé tous les quatre ans, le Congrès mondial de la nature mobilise des experts de la protection de l’environnement issus de tous les secteurs. Son ambition est d’agir pour une reconstruction fondée sur la nature et la protection de la biodiversité.

 

 

Toutes les infos sur le Congrès mondial de la nature
La Métropole Aix-Marseille-Provence et le Département des Bouches du Rhône répondent ensemble à l’urgence environnementale

Le Congrès mondial de la nature mobilise et rassemble également le grand public. Des « Espaces générations nature » permettront notamment à chacun de s’informer et de s’engager pour que nous puissions, ensemble, transmettre aux générations futures un environnement désirable.

Au cœur de ce dispositif, la Métropole Aix-Marseille-Provence et le Département des Bouches-du-Rhône ont conçu un stand commun de 200 m², un lieu ouvert à tous, permettant d’échanger avec des experts et de participer à des ateliers pédagogiques et ludiques pour mieux comprendre les enjeux environnementaux d’aujourd’hui et de demain.

 


Un Congrès de la nature dans la métropole la plus « nature » de France

Ce n’est pas un hasard si notre territoire a été choisi pour accueillir cet événement majeur pour la biodiversité. La métropole d’Aix-Marseille-Provence offre des paysages uniques, une grande diversité de milieux et d’écosystèmes avec 54 % d’espaces naturels, 255 kilomètres de littoral, le second plus grand étang salé d’Europe…

Le territoire métropolitain se caractérise par ses espaces protégés emblématiques : le parc national des Calanques, quatre parcs naturels régionaux (Alpilles, Camargue, Luberon, Sainte-Baume), la Sainte-Victoire (grand site de France), les vingt sites Natura 2000 et plusieurs sites du conservatoire du littoral. Il est l’un des plus richement dotés en termes de biodiversité : près de 6000 espèces connues constituent un patrimoine naturel irremplaçable.

Résultat : Aix-Marseille-Provence est le premier territoire en terme d’aires protégées sur la liste de l’UICN en France avec, en plus de la réserve Sainte-Victoire, le domaine de la Tour du Valat, en Camargue, qui est récemment venu grossir les rangs de la liste verte avec le parc marin de la Côte Bleue.

generation nature

La Métropole répond à l’appel de la nature

Sur le stand commun du Département et de la Métropole, découvrez la richesse de la biodiversité du territoire et les multiples actions menées, sur le long terme et dans la proximité, pour répondre à l’urgence environnementale.

Un vaste espace placé sous le signe de la « Génération nature » ainsi que des engagements du Département et de la Métropole pour préserver nos patrimoines naturels.


            Une immersion dans les différents milieux naturels, les espèces et les plantes qui « peuplent » nos paysages. « L’univers », « la mer », « la terre », autant de « vies » avec lesquelles nous cohabitons… et dont la protection relève de notre responsabilité !

           Un lieu d’échanges sur les actions structurantes du Département et de la Métropole en matière d’environnement.

           Des moments de rencontres, des rendez-vous mais aussi des événements « hors les murs » sur le parvis du Département, dans la cour des archives départementales… Un village « bleu », qui s’étendra du Mucem au quai d’honneur, scellera l’union entre notre territoire et la mer. (en attente de sa confirmation)

 


L’atlas métropolitain expose la biodiversité dans toute sa diversité

Partez sur les traces de toute la faune et toute la flore, foisonnantes, qui peuplent nos territoires. À la source de cette exposition, un atlas de la biodiversité, véritable recueil écologique, fruit de trois années de travail et d’échanges entre la Métropole et de nombreux partenaires scientifiques.
 

Mieux connaître pour mieux protéger

Ces « portraits » extrêmement précis, à grande échelle, mais aussi commune par commune, de la vie qui nous environne, révèlent la présence de 5 801 espèces connues, dont 436 protégées et 258 menacées de disparition.
Tout un écosystème auquel nous sommes intimement liés, un « tissu du vivant » dont nous sommes des fils, et qui risque de se déchirer, fragilisant nos futurs possibles…

 

 

           Découvrez le contrat de baie, initié en 2015, ainsi que les 100 actions du livre bleu, élaboré en 2018 et d’ores et déjà en cours, pour concilier les fragilités et les potentiels de notre littoral provençal et en faire un moteur de rayonnement vertueux.

           Visitez un appartement « zéro déchet » présentant les solutions possibles de réduction des déchets simples à réaliser chez soi et les bons gestes à adopter.

 


Au quotidien, la Métropole agit pour un territoire « zéro déchet, zéro gaspillage »

La Métropole a élaboré un plan de prévention des déchets ménagers et assimilés (PMPDMA) avec l’ambition affirmée d’atteindre le « zéro déchet zéro gaspillage » à horizon 2035. Il a été délibéré par le conseil de la Métropole le 19 décembre 2019. Cet ambitieux plan a pour objectif, dans un premier temps, de réduire de 10% le ratio annuel des déchets ménagers et assimilés par habitant en 2025 par rapport à 2015, et ce en cohérence avec les objectifs et orientations du Schéma durable et d’égalité des territoires (SRADDET).

Plus globalement, le but est d’engager un changement de comportement de tous les acteurs du territoire afin de limiter au maximum la part de déchets enfouis ou incinérés.
 

Plus d’infos sur le portail métropolitain des déchets

Dès sa création, la Métropole Aix-Marseille-Provence s’est engagée à faire grandir la « Génération nature »

La préservation de nos écosystèmes, le développement durable, la lutte contre le changement climatique… Toutes ces priorités sont au cœur de l’action métropolitaine.

Un agenda, des ambitions et des actions
La Métropole Aix-Marseille-Provence met en œuvre, conjointement avec le Département des Bouches-du-Rhône, un Agenda environnemental, plan d’actions très concrètes pour améliorer la qualité de l’air, préserver la biodiversité, investir dans les nouvelles énergies, protéger le littoral…

Les synergies entre les deux collectivités ont permis d’engager des moyens sans précédent, à la hauteur de l’enjeu. Car la biodiversité exceptionnelle du territoire exige un engagement sans faille. Il en va de l’intérêt des habitants, de nos enfants, de la planète tout entière.

Pour en savoir plus...

 

Depuis 2017, la Métropole bâtit un plan climat-air-énergie en action et partagé avec les citoyens
Dans le cadre de ce projet ambitieux, 100 actions sont mises en œuvre. Elles concrétisent des engagements pour les générations futures, pour la « Régénération » du territoire. Une stratégie globale et transversale qui vise un maximum d’efficacité, avec 13 axes comme autant de leviers d’action.

Ce plan porte 5 grandes ambitions à l’horizon 2050 :

  • Inventer une métropole neutre en carbone ;
  • Réduire de 50 % les consommations énergétiques de l’ensemble des secteurs ;
  • Couvrir 100 % de nos besoins de consommation d’énergie par des énergies renouvelables ;
  • Diminuer de 50 % la population exposée aux pollutions atmosphériques et sonores pour préserver son cadre de vie et sa santé ;
  • Adapter le territoire aux impacts du changement climatique pour assurer la pérennité de son développement.

Pour en savoir plus...

-
 
DIAMS, un projet pour améliorer la qualité de l’air

La Métropole a été retenue par l’Union européenne pour le projet DIAMS (Digital Alliance for Aix-Marseille Sustainability / Alliance numérique pour le développement durable d’Aix-Marseille) dans le cadre d’un appel à projets.

Cette démarche, menée avec 7 partenaires, repose sur plusieurs principes collaboratifs. Elle va simultanément stimuler la recherche, l’innovation et déclencher de nouveaux comportements individuels et collectifs en faveur de la qualité de l’air.

2000 capteurs de mesure de qualité de l’air sont actuellement distribués aux habitants de la métropole. Grâce à ces capteurs, chaque volontaire pourra mesurer et consulter en temps réel l’environnement atmosphérique auquel il est exposé. Simultanément, un programme d’animations est déployé par 8 associations. Outre l’objectif de fournir des données sur la qualité de l’air, le projet DIAMS a pour ambition d’encourager la prise de conscience et de sensibiliser le public sur cet enjeu majeur de santé public.


 

POUR EN SAVOIR PLUS
 
Un projet alimentaire territorial en faveur du « bien manger »

Cette dynamique collective, portée par la Métropole Aix-Marseille-Provence et le Pôle d’équilibre territorial et rural du Pays d’Arles, répond à un enjeu de société essentiel : promouvoir une alimentation locale et durable pour tous. Car un tiers de la superficie du territoire métropolitain est agricole, avec plus de 5000 exploitations recensées représentant 11 000 emplois permanents et 15 000 saisonniers.
De plus, 25% des surfaces cultivées sont biologiques ou en cours de convention, contre seulement 7% en moyenne sur le plan national, ce qui en fait le premier territoire bio de France !

La mise en œuvre du projet alimentaire territorial (PAT) aura des impacts positifs sur la nutrition, sur la santé publique, mais aussi sur les équilibres environnementaux, le développement économique, l’aménagement du territoire, l’identité culturelle… Cette démarche associe les acteurs publics et privés mais aussi et surtout l’ensemble de la filière, des producteurs jusqu’aux consommateurs.

La Métropole favorise aussi les circuits courts. Elle organise notamment, chaque année, les Halles de producteurs « Terres de Provence » à Plan de Campagne et Marseille La Barasse.

 

POUR EN SAVOIR PLUS

-


Pour le retour de la nature en ville, la Métropole accompagne l’agriculture urbaine

L’accélération du changement climatique ajoutée aux modifications des pratiques alimentaires et des attentes citoyennes ont conduit la Métropole à agir sur la place à accorder à l’agriculture dans son développement urbain. D’autant que le territoire agricole métropolitain a des atouts, une histoire et un savoir-faire. Des jardins partagés à Miramas à la ferme urbaine Terre de mars à Marseille, les initiatives d’agriculture urbaine très diverses se multiplient, donnant une nouvelle dimension au territoire. Celle d’une métropole plus verte, plus solidaire et plus attractive.

Un plan d’actions a ainsi été mis en œuvre avec pour objectif de soutenir le développement de 100 projets privés et publics d’agriculture urbaine. Dans sa première phase, ce plan totalise 30 actions phares incluant la mise en place de dispositifs publics dont bénéficieront les 100 initiatives d’agriculture urbaine recensées sur Marseille.
Ces actions sont menées en totale cohérence avec le projet alimentaire territorial (PAT).

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Pour mieux respirer et se déplacer l’esprit libre, changez de « mood » et adoptez des mobilités plus douces

La Métropole est, depuis sa création, engagée dans une démarche qui vise à diminuer l’impact de la voiture sur le territoire. À travers sa marque, La Métropole Mobilité, la collectivité a mis en place tout une gamme de services qui s’étoffe au fil des ans. Ces solutions alternatives à la voiture sont de plus en plus nombreuses et simples à utiliser. Car simultanément, la Métropole aménage l’espace public et crée des infrastructures qui augmentent l’efficacité des transports en commun, favorisent la marche, rendent l’usage du vélo plus aisé. Pôles d’échanges, parking-relais, voies réservées pour les transports en commun en ville et sur autoroutes… changer de mood devient de plus en plus agréable et facile !

Ces nouvelles pratiques n’ont que des avantages : elles sont bénéfiques pour la planète, fluidifient la circulation et libèrent l’esprit. L’enjeu collectif est de réduire de 7 % la part de la voiture dans nos déplacements.

lecar, lecar+, lebus+, lebus, letram, lemétro, lanavette, lebateau, leparking-relais, l’abrivélo, levélo, levélo+, larecharge… Toutes les solutions pour changer de mood sont sur lepilote.com et sur l’application La Métropole Mobilité.

 

affiche UICN