Participez

POUR UNE MEILLEUR MAÎTRISE DE NOTRE ENVIRONNEMENT SONORE

POUR UNE MEILLEUR MAÎTRISE DE NOTRE ENVIRONNEMENT SONORE

Pour une meilleure maîtrise de notre environnement sonore

Conformément à la directive européenne 2002/49/CE, la Métropole a pour obligation d’élaborer des cartes de bruit (des infrastructures des réseaux routiers et ferrés, des plateformes aéroportuaires et des installations industrielles de son territoire). Pour aller plus loin, l’institution a mis en place un observatoire métropolitain de l’environnement sonore.

Observer les bruits et préserver les zones calmes

Le service Écologie urbaine pilote ce dispositif aux côtés de deux partenaires principaux : Acoucité et AtmoSud.
L’objectif est de compléter la cartographie du bruit (modélisation) par un dispositif de monitoring urbain. La Métropole suit ainsi l’évolution de l’environnement sonore sur des secteurs sensibles. Elle peut mieux comprendre la gêne des habitants, préserver les zones calmes et valoriser les paysages sonores emblématiques du territoire.
 

Pourquoi réaliser la cartographie du bruit ?
  • Pour définir une approche commune européenne afin de prévenir ou réduire les effets nocifs sur la santé humaine dus à l’exposition au bruit ambiant ;
  • Pour évaluer l’exposition au bruit des populations, basée sur des méthodes communes aux pays européens ;
  • Pour informer la population sur les niveaux d’exposition et les effets du bruit sur la santé ;
  • Pour définir des politiques visant à réduire le niveau d’exposition et à préserver des zones calmes.


La méthodologie de création des cartes et la synthèse (en cours)
Les cartes (serveur SIG) (en cours)

 

balise sonore timone
Identifier les périodes et les secteurs sensibles

Un réseau permanent de mesures du bruit a été déployé. Des balises étudient l’évolution sonore sur différentes périodes (jour, semaine, mois, année). Ce qui permet d’identifier les périodes sensibles, les sources de gênes. Ce réseau permanent est complété par la réalisation de campagnes ponctuelles de mesures mobiles.

Actuellement, sept balises bruit du réseau permanent sont en fonctionnement sur Aix-en-Provence (boulevard du Roi René, avenue Robert Schuman, mairie annexe du Pont de l'Arc et CFA de la Duranne) et Marseille (La Timone, Rabatau et Euroméditerrannée).

Les résultats sur le bruit sont mis en perspective avec ceux sur la qualité de l’air.
Retrouvez l’ensemble des résultats de l’observatoire de l'environnement sonore et consultez le bilan 2019/2020.