Participez

DIAMS

DIAMS

Un projet européen sur la qualité de l’air à l’échelle de la métropole

Le projet DIAMS (Digital Alliance for Aix-Marseille Sustainability/Alliance numérique pour le développement durable d’Aix-Marseille), soutenu par l’Union européenne, offre l’opportunité au territoire métropolitain d’expérimenter de nouvelles façons d’appréhender la qualité de l’air tout en développant des solutions innovantes. 
 


 
Un projet pour mieux respirer

La qualité de l’air est le premier axe de l’Agenda environnemental que la Métropole initie conjointement avec le Département des Bouches-du-Rhône. 

Parmi ses priorités, Aix-Marseille-Provence veut à la fois innover en matière de qualité de l’air et développer l’information des citoyens notamment grâce à la technologie numérique. Elle a donc candidaté à l’appel à projets européen de l’UIA et a été retenue pour le projet DIAMS.

 

De l’air !

Le projet DIAMS permet d’intégrer la question de la qualité de l’air dans le quotidien de chacun (particuliers, entreprises, collectivités…). Cette démarche qui repose sur des principes collaboratifs va simultanément stimuler la recherche et l’innovation et déclencher de nouveaux comportements individuels et collectifs (évitement, signalement, prévention, prise en compte des données sur l’air dans les stratégies privées et publiques…). Toutes les données seront partagées sur une plateforme numérique. Elles seront accessibles à tous, dans le respect du droit à la confidentialité.

 

Le déploiement de la plateforme d’échange des données

Cette plateforme sera développée en « mode agile » (c’est-à-dire de manière souple, évolutive et participative). Des services numériques et personnalisés s’appuyant sur les technologies digitales seront conçus à partir de ces données (applications, statistiques, outils d’aide à la décision…). Une occasion pour les étudiants, chercheurs, inventeurs et entrepreneurs de faire preuve d’imagination !

-

 

Comment s'engager ?

L’enjeu est de mobiliser la créativité et l’énergie du plus grand nombre. En juillet 2021, 2000 capteurs mobiles seront distribués aux habitants du territoire. 

Ces contributeurs vont pouvoir collecter des données sur certaines zones du territoire et les transmettre à la plateforme en complément de celles actuellement disponibles.

Vous souhaitez être informés de la disponibilité des capteurs ?

Inscrivez-vous ici !
-
 
Une collecte de données au plus près de la vie quotidienne… 

Les données actuellement disponibles permettent d’avoir une idée de la qualité de l’air à l’échelle d’une commune (grâce, notamment, à la disposition de capteurs fixes de mesure de qualité de l’air). Les nouvelles données recensées offriront une vision plus ciblée à l’échelle d’un pâté de maison ou d’un rond-point.

 

… par de multiples acteurs

Capteurs mobiles et géolocalisables de mesure installés sur des véhicules La Poste, ruches connectées, capteurs installés dans des écoles et au sein de zones sensibles à la pollution telles que le port de Marseille ou de zones industrielles, œuvres « connectées » à la qualité de l’air, capteurs mobiles « citoyens »... autant d’outils qui vont permettre de démultiplier les sources et données sur la qualité de l’air. Tous ces dispositifs sont déployés dans un objectif d’intérêt commun mais de manière ciblée afin de sensibiliser les différents publics.

Le projet a été conçu pour que le plus de citoyens possible s’engagent à mesurer la qualité de l’air et à partager ces informations. Chacun contribue ainsi à l’amélioration des comportements face à la pollution atmosphérique. 

 

marseille diams

 

Des solutions qui enrichissent notre relation au monde et aux autres

Les objectifs du projet DIAMS sont le reflet des sens du cerveau humain. 

  • Perception : améliorer l'information sur la qualité de l'air et produire des données détaillées de haute qualité ; 
  • Équilibre : promouvoir une transmission fluide des données territoriales et de la qualité de l'air entre les plateformes urbaines, régionales et nationales et en assurer la cohérence ; 
  • Création : stimuler la créativité et exploiter l'expertise des citoyens et du secteur privé afin de développer et de mettre en œuvre conjointement des solutions innovantes visant à améliorer la qualité de l'air ; 
  • Mouvement : fournir des informations personnalisées et adaptables aux citoyens et aux décideurs afin de les sensibiliser et de les motiver à participer.
 

 

-
 
 
Qu'est-ce que l'UIA ? 

Urban Innovative Actions (Actions Innovatrices Urbaines) est une initiative de l'Union européenne qui offre aux territoires urbains en Europe un appui pour mettre en œuvre des solutions innovantes afin de faire face aux défis qu’ils rencontrent.

logo UIA

 

-
 

 

Prolongation du projet

Initié en 2019, DIAMS était initialement programmé sur trois ans, jusqu’en 2021.

Avec l’accord de l’Union européenne et compte tenu de la crise sanitaire, le projet est décalé de neuf mois et se terminera à l’été 2022.

 

-
Les jeunes générations au cœur du dispositif

Dès octobre 2020, une quarantaine d’écoles réparties sur tout le territoire sont dotées de micro-capteurs. Écoliers et enseignants vont surveiller la qualité de l’air dans et autour de leur établissement.

 

 

 

Sept partenaires aux côtés de la Métropole Aix-Marseille-Provence

Des entreprises, des associations et des acteurs de la société civile s’engagent aux côtés de la Métropole. 

Sept partenaires sont particulièrement mobilisés dans la construction de ce projet collaboratif.
 

  • AtmoSud - observatoire de la qualité de l'air. 
    Association de surveillance de la qualité de l’air, AtmoSud coordonne la conception et le développement de la plateforme numérique qui collectera et organisera les données de la qualité de l’air.
     
  • La Poste - Urby - entreprise de services postaux. 
    Le groupe La Poste a installé des capteurs qualité de l’air sur ses véhicules qui sillonnent le territoire métropolitain pour collecter des données.
     
  • ARIA Technologies - société de recherche sur la modélisation de l’air. 
    Bureau d’étude en charge de modélisations de la qualité de l’air sur le territoire.

 

 

  • Matrice - association de formation en innovation numérique. 
    Ce centre de formation, émanation de l’école 42, propose des programmes de formation à l'entrepreneuriat et à l'innovation dont la Matrice Air Data, qui a accompagné de jeunes entrepreneurs à la création de start-up autour des données sur l’air.
     
  • L'Air et Moi - association sur la sensibilisation à la pollution de l’air. 
    Cette structure propose des programmes de sensibilisation à la qualité de l’air dans les milieux scolaires.
     
  • Groupe Tera – entreprise référente en matière de mesure et de monitoring de la qualité de l'air. Basée à Rousset, cette société locale fournit 2000 capteurs mobiles et 50 stations fixes de mesure de particules fines.
     
  • AViTeM - agence de villes et territoires.
    Ce groupement public est en charge de la capitalisation et du partage des bonnes pratiques avec d’autres collectivités et pays européens et méditerranéens.

Le projet DIAMS s’étend bien au-delà de ce partenariat. Il implique tous les acteurs et citoyens du territoire.

Bandeau_logo_diams

Soyez informés du lancement de l’application DIAMS et des capteurs de mesure de qualité de l’air !

La Métropole Aix-Marseille-Provence et ses partenaires ont pour but d'offrir à chacun la possibilité d'explorer librement la qualité de l'air qu'il respire. À cet effet, 2000 capteurs de mesure de qualité de l’air seront distribués aux habitants de la métropole courant 2021. Ces capteurs pourront accompagner les volontaires dans leurs activités, en intérieur comme en extérieur, afin de mesurer et affiner la connaissance de l’exposition des habitants aux particules fines et à la pollution de l’air. Grâce à ces capteurs, chaque volontaire pourra mesurer et consulter en temps réel l’environnement atmosphérique auquel il est exposé.