Participez

Opérations d'aménagement

Opérations d'aménagement

Des opérations d’aménagement sont menées à plusieurs échelles, territoriales et temporelles, dans une démarche transversale et toujours au service des projets métropolitains, territoriaux ou communaux.

Une « opération d’aménagement » concerne un large périmètre et entend répondre à plusieurs problématiques, ce qui la différencie d’une opération de construction seule par exemple. Aussi l’aménagement à l’échelle métropolitaine poursuit plusieurs objectifs :

  • Renforcer le dynamisme économique et l’attractivité du territoire ;
  • Garantir la cohésion en matière d’offre de logements ;
  • Permettre un fonctionnement plus harmonieux, plus durable, plus respectueux de l’environnement.


Chaque opération est contextualisée pour respecter au mieux les spécificités et réalités particulières de chaque territoire.
 

Optimiser l’occupation du sol

Les opérations sont pensées et mises en œuvre avec la volonté d’être peu consommatrices d’espaces. Ces aménagements occupent aujourd’hui plus de 5 000 hectares à l’échelle métropolitaine. En 2014, Ils sont majoritairement situés sur des espaces déjà artificialisés , dans une politique de reconquête d’espaces déjà bâtis.


 

Le développement des centralités métropolitaines

À l’image de l’organisation multipolaire de la Métropole, les opérations d’aménagement couvrent une grande partie du territoire. Elles concernent non seulement les grandes centralités (Marseille et Aix-en-Provence) et les villes moyennes (Martigues, Aubagne, Salon-de-Provence, Istres, La Ciotat, Vitrolles, Marignane, Miramas, Gardanne et Pertuis) mais également de plus petites communes.

Les opérations d’aménagement confortent ainsi l’armature urbaine et les centralités avec la réhabilitation d’environ 1 200 logements et la réalisation de 22 700 logements neufs dans les opérations en cours à dominante résidentielle.

Les opérations d’aménagement à dominante économique couvrent également l’ensemble du territoire. .

Cependant, deux secteurs regroupent plus de 60 % des opérations d’aménagement :

  • Le long d’un axe qui relie La Ciotat à Vitrolles, en passant par Aubagne et Marseille avec 49 opérations d’aménagement ;
  • La partie est de l’étang de Berre, sur le secteur s’étendant de Martigues à Miramas, et incluant Istres, Fos-sur-Mer et Port-de-Bouc, avec 23 opérations d’aménagement.

 

MZV-general

Crédit : ZAC Vallon Regny ©ANMA Architectes Urbanistes

 

 

Participer au développement économique du territoire

Aujourd’hui, 58 opérations d’aménagement à dominante économique sont pilotées par la Métropole, 27 sont en cours et 31 à l’étude. L’offre en terme de surface plancher des opérations en cours (3 300 000 m²) est principalement localisée dans les pôles économiques majeurs de la métropole (79 %).

À l’échelle des territoires, Marseille Provence concentre 47 % de l’offre, devant Istres-Ouest Provence (24 %) et le Pays d’Aix (17 %). À noter que toutes les opérations à dominante économique du Pays d’Aubagne et de l’Étoile sont centralisées à Aubagne.

En totalisant plus de 1 150 hectares, les opérations d’aménagement contribuent fortement à atteindre l’objectif fixé par l’Agenda du développement économique (produire 1450 hectares de foncier pour l’activité logistique et productive).

Les opérations à dominante résidentielle intègrent également une programmation économique (293 000 m² de surface de plancher soit 13 % de la programmation totale). Il s’agit d’opérations de proximité accompagnant le développement résidentiel.

 

Chiffres clés

A ce jour, 130 opérations d’aménagement sont engagées, ce qui représente à terme :

  • 25 896 logements
  • 2,7 millions de m² de surfaces de plancher consacrés aux activités économiques
  • 286 762 m² de surfaces de plancher consacrés aux activités commerciales
Participer au développement des transports en commun

Les opération d’aménagement seront majoritairement situées à proximité des futurs équipements de transports en commun. Elles renforceront ainsi les performances du déplacement collectif et en facilitent l’usage. Plus de 70 % des réalisations seront associées à un projet de mobilité (métro, tramway, bus à haut niveau de service, réseau express métropolitain, pôles d’échanges multimodaux).

De même, sur les 17 opérations d’aménagement à dominante résidentielle à l’étude, près de 65 % des sites sont situés, en totalité ou partiellement, à proximité d’un projet de transport en commun.

Concernant les opérations d’aménagement à dominante économique, la stratégie est la même. Sur 31 projets à l’étude, 19 bénéficieront de la proximité d’un équipement de mobilité performant.
 

Pour en savoir plus sur les opérations d’aménagement de la Métropole