Participez

Transports : la Métropole accélère et trace la voie pour 2030 16/12/2021

C’est en visioconférence que les 327 rapports à l’ordre du jour du Conseil de la Métropole du jeudi 16 décembre 2021 ont été débattus. Au menu, notamment, de cette dernière séance de l’année : le Plan de Mobilité, qui assoit les ambitions de l’institution pour les dix prochaines années en la matière.

Après avoir largement adopté le budget métropolitain, les élus ont approuvé le Plan de Mobilité Métropolitain (anciennement Plan de Déplacements Urbains). La Métropole Aix-Marseille-Provence a lancé cette démarche en décembre 2017. Ce texte règlementaire a pour objectif de tracer les grandes orientations en matière de déplacements des personnes et des marchandises sur une période de 10 ans. Cette démarche de planification réglementaire impose une coordination entre tous les acteurs concernés, s’organise autour de 7 grands leviers et 110 actions : le système de vélo global, le système routier efficace innovant et durable, le système de transport collectif performant, le réseau de pôles d’échanges multimodaux hiérarchisés, les espaces publics partagés, le service de mobilité agile et accessible…
 

Création du Groupement d'Intérêt Public

Le Conseil a également adopté la création du Groupement d'Intérêt Public (GIP) « Aix Marseille Provence Mobilités ». Dans le cadre du soutien financier que l’État apporte à la Métropole en matière de transports - 256M€ de subventions et 744M€ d’avances remboursables pour accélérer la réalisation des grands projets -, ce GIP, présidé par la Métropole, consiste à garantir l’efficacité opérationnelle du plan de soutien.
 

Extension de la ligne ZENIBUS

Toujours au chapitre des transports, le lancement de la concertation préalable pour l’extension de la ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) entre Marignane et les Pennes-Mirabeau, nommé « ZENIBUS », a été entériné, avec la mise en service de deux lignes de BHNS (ZEN A et ZEN B).
 

Tramway de la Belle de Mai

En cohérence avec le nouveau Plan de Mobilité, les conseillers métropolitains ont validé le lancement des premières études techniques du tramway vers les secteurs National / Arenc / Belle de Mai afin de désenclaver les quartiers nord de Marseille. Ce projet comprend prioritairement une extension du réseau du tramway vers le Nord-Est, entre le boulevard Longchamp et le secteur Belle de Mai / Quartiers Libres, via le boulevard National, avec la possibilité de poursuivre vers Le Merlan. Le premier comité de pilotage devrait se tenir en janvier. Par ailleurs, un prolongement du tramway vers Arenc pourra être étudié dans la perspective d’une cohérence d’exploitation du réseau.
 

Conseil des Jeunes Métropolitains

Les élus métropolitains ont également souhaité initier une démarche d’implication citoyenne auprès de la jeunesse de son territoire avec la création d’un Conseil des Jeunes Métropolitains (CJM). Ce conseil aura pour objectif de permettre une participation effective et active des jeunes à l’élaboration des politiques publiques de la collectivité, de les éclairer sur les spécificités des besoins, des problématiques et des attentes de la jeunesse.
 

Plan Climat-Air-Énergie

De par sa configuration spatiale et géographique, la densité de ses activités et des populations, mais aussi son importante biodiversité terrestre et marine, Aix-Marseille-Provence est considérée comme particulièrement vulnérable au changement climatique. Consciente des enjeux environnementaux qui pèsent sur son territoire, la Métropole a élaboré un projet de Plan climat-air-énergie (PCAEM), qui vient d’être adopté définitivement par le Conseil métropolitain. Le Plan climat métropolitain s’articule autour de cinq grandes ambitions :

  • inventer une Métropole neutre en carbone,
  • réduire de 50 % les consommations énergétiques de l’ensemble des secteurs, couvrir 100 % de nos besoins de consommation d’énergie par des énergies renouvelables,
  • diminuer de 50 % la population exposée aux pollutions atmosphériques et sonores pour préserver son cadre de vie et sa santé,
  • adapter le territoire aux impacts du changement climatique pour assurer la pérennité de son développement.

Les ambitions de ce plan se déclinent en 13 axes d’interventions transversaux, répartis en 100 actions qui vont prochainement être déclinées.