Participez

Pôle aéronautique Jean-Sarrail : les dirigeables du futur seront « made in Métropole » 08/11/2018

ÉCONOMIE. Implanté à proximité immédiate de la base aérienne 125, à Istres, le pôle aéronautique Jean-Sarrail compte parmi les projets économiques structurants portés par la Métropole Aix-Marseille-Provence. Il est dédié au développement d’une filière d’avenir : les dirigeables. En effet, ces engins volants, silencieux et plus légers que l’air, offrent des solutions de transport, d’observation, de télécommunication, écologiques et d’une efficacité opérationnelle et économique inégalée.

Le pôle Istres-Jean-Sarrail rassemblera sur 45 000 m² de bâti, dont l’immense hangar Mercure, des entreprises impliquées dans la fabrication de dirigeables. De l’assemblage à la création, en passant par la production de structures et l’ingénierie, toute la filière est concernée.

Rien à voir avec l’imagerie du zeppelin ou du voyage en ballon héritée du XIXe siècle. Il est ici question de l’industrie du futur, de technologies de pointe, de dirigeables certes respectueux de l’environnement, mais aussi extrêmement résistants, capables de porter plusieurs tonnes ou de réaliser des missions comparables à celles des drones et des satellites. Autant dire un enjeu industriel de taille qui, à l’horizon 2030, générera près de 2 milliards d’euros d’investissements et devraient créer quelque 3000 emplois.

Plusieurs projets d’envergure internationale sont d’ores et déjà concernés, notamment le programme STRATOBUS™, initié par le groupe Thalès. Cette plateforme stratosphérique autonome, fonctionnant à l’énergie solaire, stationnera à une altitude de vingt kilomètres et assurera des missions d’observation et de télécommunication.



 

Le premier secteur manufacturier du territoire

Avec le pôle Istres-Jean-Sarrail, le technoparc des Florides à Marignane et la zone Cap Horizon à Vitrolles, Aix-Marseille-Provence développe une filière aéronautique-mécanique qui participe activement au rayonnement et à l’attractivité du territoire. Cet écosystème représente 42 000 emplois.

La stratégie industrielle de la Métropole favorise aussi les synergies entre les acteurs économiques et institutionnels. Une démarche collective concrétisée par une marque, la French Fab Provence-Méditerranée. Grâce au soutien du pôle de compétitivité Safe Cluster, le pôle aéronautique fait également pleinement partie du plan stratégique gouvernemental de la « Nouvelle France Industrielle ».

Et n’oublions pas que l’aéronautique compte parmi les six filières d’excellence de l’Agenda économique métropolitain porté par la présidente, Martine Vassal. Ces filières (santé, aéronautique-mécanique, maritime et logistique, industrie numérique, énergie-environnement, tourisme et art de vivre) représentent un potentiel de 20 000 créations d’emplois d’ici 2030.