Participez

La Métropole relève le défi climatique avec un projet de plan climat ambitieux et crédible 27/09/2019

La lutte contre le changement climatique est une priorité.  Le projet de Plan climat-air-énergie métropolitain vient d’être adopté à l’unanimité. Il s’articule autour de 13 axes et 100 actions. Un programme de grande envergure qui devrait mobiliser près de 300 millions d’euros pour six ans.

 
Canicules à répétition, hausse des températures qui selon les dernières estimations pourrait atteindre jusqu’à + 7 °C en 2100, élévation du niveau marin… Aix-Marseille-Provence a le devoir de prendre sa part dans ce combat visant à accélérer la transition énergétique et écologique d’une Métropole verte.
Le Plan climat-air-énergie est une réponse locale aux enjeux globaux du changement climatique. Il vise à amorcer et à calibrer l’action de la Métropole en tant que chef d’orchestre et cheville ouvrière de la transition énergétique et écologique territoriale.
Le PCAEM s’inscrit dans les objectifs de l’Agenda environnemental que la Métropole porte conjointement avec le Département et porte 5 ambitions pour 2050 :
  • Une Métropole neutre en carbone ;
  • Une Métropole engagée dans la réduction de ses consommations énergétiques à hauteur de 50 % ;
  • Une Métropole qui produit 100 % de l’énergie qu’elle consomme ;
  • Une Métropole engagée dans la préservation de la santé de sa population par la réduction des émissions de polluants et des nuisances sonores ;
  • Une Métropole qui s’adapte aux impacts du changement climatique.
 
Le projet de Plan Climat-Air-Energie de la Métropole Aix-Marseille-Provence vise, d’ici à 2025, à mettre en oeuvre des actions concrètes contribuant à répondre à cette urgence et à engager l’ensemble des actions de la Métropole dans cette dynamique.

Les mesures phares

  • D’ici 2025, 50 % des achats ou renouvellements des bus seront électriques ou au GNV ;
  • Créer un service métropolitain de la rénovation énergétique de l’habitat privé ;
  • Mettre en place des systèmes de dépollution de l’air intérieur dans les bâtiments publics et collèges ;
  • Créer une zone à faibles émissions dans le centre-ville de Marseille ;
  • Accompagner les communes dans la rénovation énergétique de leur patrimoine par le biais de groupements d’achats ;
  • Accélérer d’ici 2023, le développement des raccordements des navires à quai sur le réseau électrique et sur des piles à combustible alimentées à l’hydrogène ;
  • Intégrer des critères climat-air-énergie dans les DSP et les actions métropolitaines ;
  • Instaurer un dispositif de soutien technique et financier des projets de production d’énergie renouvelable ;
  • Accompagner et développer l’agriculture urbaine ;
  • Mettre en œuvre la stratégie H2 de la Métropole pour structurer la filière et devenir le hub méditerranéen de l’hydrogène ;
  • Étudier la mise en œuvre d’un service public de fret ferroviaire ;
  • Verdir les villes en renforçant la place de l’arbre en ville, en créant de nouveaux parcs et espaces publics végétalisés.