Participez

Les habitants d’Air Bel choisissent leurs projets pour leur quartier 21/05/2021

Grâce à un budget participatif de fonctionnement, initié par la Métropole, les habitants d’Air Bel, à Marseille, ont co-construit dix projets associatifs pour leur quartier. Ils doivent maintenant choisir les sept actions qui seront mises en œuvre. Cette dynamique participative porte sur des enjeux environnementaux et de qualité de vie. Elle est développée dans le cadre de la Politique de la ville.

Le vendredi 21 mai, les habitants d’Air Bel élisent leurs sept projets associatifs préférés parmi les dix présentés :

  • recyclerie solidaire de vélos et de trottinettes ;
  • rénovation collective d’un bateau qui sera ensuite mis à disposition des familles pour des sorties en mer ;
  • conciergerie solidaire ;
  • ateliers de fabrication de pains et distribution de petits déjeuners aux écoliers ;
  • végétalisation du quartier ;
  • apprentissage de la natation et formation de surveillants de baignade pour les adolescents ;
  • partage culturel et préparation du plus grand repas du monde ;
  • sensibilisation au secourisme, à l’environnement et organisation de mini-olympiades ;
  • réalisation de courts-métrages pour exprimer la vie dans le quartier ;
  • organisation de sorties culturelles pour les familles du quartier.

Les dix projets, qui répondent à des enjeux de transition écologique et de solidarité, ont été élaborés pour le quartier, mais aussi et surtout avec lui.

Associer à l’action et à la décision
Les thèmes ont d’abord été travaillés avec un groupe d’habitants. Puis un appel à manifestation d’intérêt (AMI) a été lancé par la Métropole à destination des acteurs associatifs. Dix associations ont ainsi été retenues. Des ateliers participatifs leur ont permis d’affiner leurs propositions. Les habitants vont maintenant voter pour les sept projets qui répondent le mieux à leurs attentes.

Proximité et participation
Air Bel fait partie des quartiers prioritaires identifiés par le Nouveau programme de renouvellement urbain (NPRU) impulsé par l’État via l’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine). Aix-Marseille-Provence porte l’ensemble du dispositif sur le territoire métropolitain. L’adhésion et la participation des habitants sont indispensables à la réussite de ces programmes. L’instauration d’un budget participatif de fonctionnement permet justement de construire des projets dans la proximité et en association avec les principaux intéressés. Cette initiative s’inscrit dans le prolongement de l’expérimentation déjà menée en 2019, dans des quartiers prioritaires de la Politique de la ville à la Belle de Mai, à Marseille, et à Port-de-Bouc.

Des actions concrètes
80 000 € seront alloués aux trois projets retenus. Le dépouillement des votes aura lieu une semaine plus tard. Puis, le 4 juin, le Conseil de la métropole votera à son tour… l’attribution des subventions aux lauréats.