Participez

La protection de la mer au cœur du Congrès mondial de la nature 04/09/2021

En lien étroit avec le Congrès mondial de la nature de l’UICN, plusieurs associations proposent des animations ou des excursions en mer, du 4 au 11 septembre. Des actions de sensibilisation pour montrer la beauté, mais également la fragilité des littoraux sous-marins menacés par la pollution.


Chaque année, l’humanité déverse des millions de tonnes de plastiques dans les écosystèmes, et ce chiffre pourrait tripler à horizon 2040. L’un des plus grands dangers prend la forme de minuscules particules : les microplastiques. Les océans sont tout particulièrement sensibles à cette pollution.

Du 4 au 11 septembre, plusieurs bateaux vont amarrer dans la darse du Mucem avec l’ambition de sensibiliser sur toute cette pollution. Celui de l’association Oceaneye propose, par exemple, des excursions sur le thème des « sciences participatives ». L’occasion de constater les effets dévastateurs des microplastiques, une pollution des mers invisible à l’œil nu mais beaucoup trop présente pour autant.

Les excursions sur le voilier équipé de matériel scientifique permettront à chacun de prélever des échantillons de microplastiques et d’observer leurs contenus. Les participants verront ainsi la réalité de cette pollution, récupérée par leurs propres soins, dans leur environnement.

Les départs se font tous les jours à 8h00, 11h00, 14h00, 17h00, sous réserve de conditions météorologiques favorables. Les inscriptions sont obligatoires, en ligne ou au parc Chanot, sur le stand de l’association, et le point de rendez-vous se situe au Mucem.

De la même manière, Blue Odyssey, avec son trimaran semi-submersible dénommé Platypus, va proposer plusieurs événements : opération de ramassage de déchets sur la baie des Catalans et sur la digue du Large, sensibilisation à la protection de la mer à la base nautique de Corbières, présentation et démonstration du trimaran semi-submersibe qui offre une efficacité encore inégalée pour s’attaquer au nettoyage des littoraux… En naviguant sur et sous l’eau, il permet de collecter à la fois les déchets flottants et ceux qui reposent sous les fonds marins.
 

D’autres associations ont également jeté l’ancre devant le Mucem

  • Le Blue Panda de WWF fait office de laboratoire des connaissances, d’innovation et de mobilisation flottant et nomade pour l’ensemble de la mer Méditerranée. Il propose des visites ouvertes au public pour comprendre les actions de WWF en Méditerranée ou encore une immersion en réalité virtuelle WWF360.
     
  • La société Ekkopol, dont la mission est de proposer de collecter les déchets dans les ports, organisera des démonstrations de leurs outils.
     
  • Expédition Med a dressé deux tentes sur son bateau La Bonita où sont exposés des panneaux sur la pollution plastique dans les mers, notamment en Méditerranée, et les océans, avec des visites libres en tenant compte du protocole sanitaire. Une conférence-débat est également organisé lundi 6 septembre, de 17h à 18h, en salle sourde 2, sur les « océans et mers plastifiés », une bombe à retardement écologique.
     
  • 7e Continent œuvre, de son côté, pour un océan préservé, en combinant à la fois des savoir-faire scientifiques, pédagogiques, médiatiques, le tout structuré autour d’un engagement commun par l’action et les solutions.
     
  • Le Navire Classe 40 va présenter l’activité de l’association Entrepreneurs Pour La Planète, qui fait appel aux compétences des dirigeants d’entreprises et de leurs collaborateurs afin d’accompagner des porteurs de projets environnementaux.


Et sur le quai de la Fraternité

L'équipage du Kraken invite les visiteurs à bord de son navire, juste en face l'Hôtel de Ville. Outre la découverte de ce voilier à trois mats et de la vie à bord, le public sera aussi sensibilisé aux problématiques liées au plastique et à la pollution des océans. Les visites sont ouvertes à tous, durant 30 minutes, en respectant les normes sanitaires.

Pour réserver : https://jagispourlanature.org.