Participez

Exonérations, aides aux loyers, mobilité, aménagement : la Métropole toujours solidaire poursuit ses investissements 03/06/2021

Cent trente rapports étaient à l’ordre du jour du conseil de la Métropole du vendredi 4 juin. Les élus métropolitains, réunis en visioconférence, ont adopté des mesures pour aider les plus touchés par la crise. Ils ont aussi voté de nombreux projets importants pour l’avenir.

Alors que la 3e étape du déconfinement va bientôt être franchie et que l’étau sanitaire se desserre progressivement, la Métropole maintient sa politique de solidarité tout en poursuivant ses investissements. Plusieurs délibérations ont été votées en ce sens lors du conseil de la Métropole du 4 juin afin d’œuvrer pour une relance rapide et solidaire.


Exonérations et aides

Les conseillers métropolitains ont validé la prolongation jusqu’à la fin de l’année de l’exonération de la taxe sur les emplacements mise en place par la Métropole, depuis octobre 2020. Une mesure qui concerne les terrasses des établissements situés sur le pourtour du Vieux-Port de Marseille, les commerçants et restaurateurs occupant les terrasses du front de mer de La Ciotat et certains kiosques impactés par la crise sanitaire. Des commerçants du pourtour du Vieux-Port de Marseille pourront également élargir leur terrasse afin de compenser la perte de clientèle.
Depuis juillet 2000, la Métropole gère, par ailleurs, les kiosques installés sur le domaine public du territoire de la commune de Marseille. La tarification de la redevance d’occupation va être diminuée en centre-ville afin de rendre plus attractifs les kiosques inoccupés dans ce secteur.
Toujours dans le cadre de la solidarité de la Métropole envers les personnes touchées par la crise qui se retrouvent en impayés de loyers, un dispositif d’aide exceptionnelle a été approuvé. Afin de prévenir les expulsions locatives sur son territoire, la Métropole entend soutenir les ménages qui ne relèvent pas habituellement du Fonds de Solidarité Logement. Les familles concernées devront justifier d’une diminution de leurs revenus depuis mars 2020.


Pôle d’échanges multimodal et voie verte

Outre ces dispositifs solidaires, les investissements se poursuivent pour permettre aux projets engagés de suivre leur cours. Ainsi, les élus ont approuvé les modalités de la concertation publique auquel est soumis le pôle d’échanges multimodal (PEM) de Plan de Campagne en voie de réalisation.
Autre équipement validé, celui d’une voie verte intégrée dans le projet Val’Tram, projet identifié comme prioritaire pour améliorer les déplacements sur le Pays d’Aubagne et de l’Étoile.


« Hub urbain d’innovation pour tous »

À l’ordre du jour de ce conseil, c’est une réalisation inédite qui a été adoptée par les élus. En effet, dans le cadre de sa politique de renouvellement urbain et de développement économique, la Métropole va pouvoir réaliser un « hub urbain d’innovation pour tous », projet novateur tourné vers les métiers du numérique et situé à Marseille, dans le 14e arrondissement. Ce hub a pour objectif le développement d’un pôle d’activités innovantes avec près de 3 000 emplois directs attendus, générateurs eux-mêmes d’emplois indirects.

Plan de protection de l’atmosphère des Bouches-du-Rhône

Enfin, le conseil a exprimé un avis favorable sur le Plan de protection de l’atmosphère (PPA), conduit sous la responsabilité du Préfet, qui doit contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air en accélérant la réduction des émissions des principaux polluants. Une thématique prioritaire pour la Métropole qui a engagé différents projets permettant d’améliorer la qualité de l’air tels que le développement des mobilités actives, l’évolution du parc de véhicules vers une motorisation électrique, le programme européen DIAMS, la mise en place d’une zone de faibles émissions ou encore le soutien à la filière hydrogène…