Participez

Une méthode fondée sur le volontarisme et l'efficacité 29/11/2018

Mesures contre l’habitat indigne : La stratégie de Martine Vassal pour « lutter contre l’inacceptable »


Martine Vassal, Présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence et du Département des Bouches-du-Rhône a dévoilé mercredi sa stratégie territoriale de lutte contre l’habitat indigne et dégradé.

Elue à la tête de la Métropole en septembre, Martine Vassal entend remettre « de l’efficacité, de la méthode et de l’ordre pour les 10 années à venir et au-delà ».

« J’ai pris le temps nécessaire pour travailler et préparer une véritable stratégie parce que la réponse à apporter sur ce sujet nécessite du sérieux, de l’exigence et de la rigueur, estime la Présidente. Elle repose sur deux valeurs que j’ai chevillées au corps: la lutte contre l’inacceptable et le retour à l’ordre ».


Des mesures immédiates

La Métropole va engager des procédures visant à la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) des opérations d’expropriations sur les immeubles les plus dégradés dès lors que les propriétaires n’ont pas effectué les travaux de rénovation. « Avec ces opérations d’expropriation et de restauration immobilière, nous nous substituerons à ces propriétaires voyous qui ont laissé leurs biens tomber en ruine et qui exploitent bien souvent les plus fragiles », souligne Martine Vassal. Aujourd’hui, 38 immeubles ont déjà fait l’objet d’une délibération demandant leur DUP.

Par ailleurs, une nouvelle organisation administrative va être mis en place, avec la création d’un Espace accompagnement habitat, véritable guichet unique pour les propriétaires et les locataires. 


Un engagement financier à la hauteur

La Métropole et ses partenaires publics entendent mobiliser 600 millions d’euros pour mettre en œuvre cette stratégie de lutte contre l’habitat indigne et dégradé. « Je propose à l’Etat de s’inscrire dans un cadre partenarial pérenne, indique la Présidente de la Métropole. Nous attendons de sa part un engagement sur les plans financier, humain et opérationnel ».

Sur 600 millions d’euros, 25 millions vont être consacrées à des projets innovants, nés des recommandations des Assises territoriales de l’habitat dont Martine Vassal a annoncé le lancement par la même occasion.

 « Avant on incitait, on demandait, on disait s’il-vous-plaît, aujourd’hui on ne va plus faire ça. Aujourd’hui on va imposer parce que cette lutte contre l’inacceptable et ce retour à l’ordre sont des nécessités impérieuses pour que nous puissions être fiers de continuer à vivre sur ce territoire ». 

 

Retrouvez les documents de référence sur la stratégie territoriale de lutte contre l’habitat indigne et dégradé : 

 

 

Avis de mise à disposition du public de la convention d’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat et de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) transitoire « Lutte contre l’Habitat Indigne – Marseille centre » 2019 - 2021

Afin de soutenir l’action publique à la suite des effondrements d’immeubles d’habitation privés survenus le 5 novembre 2018 rue d’Aubagne, le conseil d’administration de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a délibéré le 28 novembre 2018 des mesures exceptionnelles pour Marseille. La présente convention d’OPAH-RU transitoire « Lutte contre l’Habitat Indigne – Marseille centre » a été élaborée dans le but de mettre en application ces dispositions qui visent à répondre à l’urgence de traiter les désordres des immeubles évacués et faciliter le retour des occupants. Cette convention revêt donc un caractère dérogatoire et exceptionnel.
En conséquence, la métropole Aix-Marseille Provence met à disposition du public la convention d’OPAH-RU transitoire « Lutte contre l’Habitat Indigne – Marseille centre » pendant un mois du mercredi 13 février au mercredi 13 mars 2019 : 

  • à l’« Espace accompagnement habitat » 19, rue de la République 13002 Marseille, ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

Dès son entrée en vigueur, la convention pourra être consultée au siège de la métropole Aix-Marseille Provence pendant sa durée de validité.