Participez

Des entreprises métropolitaines exposent leurs innovations au salon Viva Technology 16/06/2021

Vitrine de l’innovation française, le salon Viva Technology réunit, du 16 au 19 juin, online et à Paris, tous les acteurs de cet écosystème. Pas moins de quatorze start-up accompagnées par la Métropole participent à cet événement, la marque d’un territoire particulièrement attractif et innovant.

Le dynamisme en matière d’innovation est un indéniable atout de la Métropole. Aix-Marseille-Provence soutient le développement de cet écosystème. Cette stratégie repose, notamment, sur des actions de promotion lors d’événements nationaux et internationaux.

Ainsi, 14 start-up du territoire, qui bénéficient de l’accompagnement direct ou indirect de la Métropole, vont présenter leur produits et services au salon Viva Technology. Ce rendez-vous européen met en relation les grands groupes, les investisseurs, les start-up, les acteurs publics et privés de l’innovation. L’édition 2021 se déroulera en « physique » (jauge limitée à 5000 visiteurs pour tenir compte des contraintes sanitaires liées à la Covid-19) mais aussi à « distance », sous format digital (jusqu’en septembre 2021).

Les entreprises sélectionnées auront ainsi l’opportunité de nouer des relations, de développer leurs réseaux, de rencontrer des financeurs ou des partenaires.

La présence de la Métropole se fera dans le cadre d’un stand commun géré par la Région Sud : un espace de 150 m2 partagé avec Nice Côte d’Azur, Toulon Provence Méditerranée et Sophia Antipolis.

Des solutions innovantes

Quatorze start-up du territoire métropolitain ont été choisies par un comité de sélection intégrant la pépinière CleanTech du technopôle de l’Arbois, le service Smart Territoire de la Métropole Aix-Marseille-Provence, French Tech, SCS, Smart Région…

Chargepoly développe des stations de recharge « intelligentes » pour véhicules électriques. Ces stations assurent la recharge de plusieurs véhicules en moins d’une demi-heure. Elles utilisent un programme qui permet de réduire significativement le coût de l'infrastructure, mais aussi l'emprise au sol et l'ergonomie des bornes.

DMS Logistics propose une plateforme d’intelligence artificielle collaborative de gestion et d’anticipation des flux logistiques de conteneurs. Cet outil d’aide à la décision est destiné aux différents acteurs de la logistique portuaire. Le but est notamment d’améliorer leurs performances afin de désengorger les ports.

Erylon développe des solutions robotisées de nettoyage des façades d’immeubles vitrés de grande hauteur. Fort de sa faible consommation d’eau et d’une grande polyvalence d’utilisation sur diverses configurations, le « Clean-Kong » permet de réduire de manière drastique les coûts et les durées de nettoyage.

Graffiti travaille sur des logiciels qui permettent aux machines de reconnaître le monde physique et de l’associer à des bases de données, notamment pour afficher des informations en réalité augmentée, grâce à ses réseaux neuronaux de « computer vision » utilisant la caméra d’un smartphone.

Green Systems Automotives présente le premier dispositif de conversion aux biocarburants pour deux-roues motorisés. La technologie transforme immédiatement un véhicule conventionnel en un véhicule « Flexfuel », ce qui réduit significativement ses émissions de gaz à effet de serre.

KeeeX est un éditeur de logiciels qui exploite une technologie de protection des données. La start-up a développé une plateforme de traçabilité qui permet de rendre les processus vérifiables. Elle garantit ainsi la transparence, la sécurisation, le chaînage, le partage des documents et des données.

Maca envisage de créer la course de Formule 1 du futur. Cette entreprise propose en effet le développement et la vente d'une Formule 1 volante alimentée par de l'hydrogène. Ce véhicule sera non polluant, moins bruyant et plus spectaculaire qu'une voiture de course.

NepTech conçoit un nouveau mode de transport naval zéro émission, performant et intelligent. Les catamarans à hydrogène de NepTech sont destinés aux opérateurs privés ou publics de transport de passagers, mais aussi aux professionnels du tourisme ou aux entreprises de fret.

Searoutes est la première solution tout-en-un permettant aux expéditeurs du transport de marchandises maritimes de réduire leur empreinte carbone due au transport. Ce logiciel d’aide à la décision permet de calculer et donc d’anticiper les émissions de CO2 d’un trajet.

Syroco est un laboratoire scientifique et technique qui génère de l’innovation à travers la réalisation d’exploits pionniers. En fixant des buts qui dépassent les limites des technologies actuelles, cette start-up conçoit des solutions novatrices applicables dans le domaine industriel. Ses recherches ont déjà permis de remettre en cause des paradigmes fondamentaux de l’architecture navale.

xRapid développe des solutions d'intelligence artificielle connectées pour les secteurs de la santé et de l'hygiène industrielle. La start-up a ainsi mis au point xHale, le premier masque de protection intelligent. Cette technologie brevetée d'assistance à la respiration permet d’éviter les contraintes habituelles liées au port du masque (buée sur les lunettes, difficultés pour respirer, confort...).

Wecleen a inventé « Blue », une machine permettant de réaliser facilement son propre liquide pour le nettoyage. Ce produit ménager écologique fait maison permet à l’utilisateur de gagner temps, autonomie et argent sur le ménage, en faisant un pas sans sacrifice vers une consommation responsable.

Wise Integration propose un « Power Cube » pour recharger rapidement les ordinateurs portables et les vélos électriques. Cette solution, contrôlée par un logiciel spécifique, assure une réduction drastique de la taille du chargeur et, ce sans compromettre l'efficacité.

WiXar est une plateforme collaborative d’Immersive Learning (apprentissage immersif) dédiée aux entreprises et à l’éducation. Les scénarios des jeux et des formations en réalité virtuelle sont automatisés, ce qui permet de créer, en quelques minutes et en toute autonomie, des programmes adaptés.