Participez

Biodiversité : Aix-Marseille-Provence veille sur huit sites Natura 2000 21/08/2018

BIODIVERSITÉ. 23 % du territoire métropolitain est couvert par le réseau Natura 2000 ! Vingt sites, représentant une superficie de 750 km2 sont en effet inscrits en zone de protection spéciale des oiseaux ou en zone spéciale de conservation des espèces animales et végétales. Une richesse naturelle aussi précieuse que fragile que la Métropole Aix-Marseille-Provence s’attache à protéger sur les huit sites dont elle assure l’animation.

L’Aigle de Bonelli, le flamant rose, les chauves-souris cavernicoles comme le Minioptère de Schreibers et le Petit Murin…, la faune, tout comme la flore, du territoire métropolitain est d’une diversité remarquable. 

En témoigne le nombre de sites bénéficiant d’un programme de préservation du réseau Natura 2000.  Un réseau initié par l’Europe en 1992 pour protéger les sites naturels ou semi-naturels à forte valeur patrimoniale en raison de la variété des espèces animales et végétales qu’ils abritent.

Depuis le mois de janvier 2018, c’est la Métropole Aix-Marseille-Provence qui assure intégralement l’animation de huit sites sur les vingt que compte le territoire, au travers de conventions passées avec l’État et l’Europe.
Les douze autres sites sont gérés par des établissements publics comme les parcs naturels ou des communes.

Huit sites Natura 2000 regroupés en six secteurs géographiques
 

  • Côte Bleue - Chaîne de l’Estaque et falaises de Niolon (2 sites)
  • Étoile - Garlaban 
  • Garrigues de Lançon et chaînes alentours
  • Les étangs entre Istres et Fos 
  • Montagne Sainte Victoire (2 sites)
  • Plateau de l'Arbois 


Six animateurs dédiés

Pour la gestion des zones Natura 2000, Aix-Marseille-Provence s’appuie sur six animateurs dont la mission, cofinancée par l’État français et l’Europe, vise pour l’essentiel à assurer l’interface entre les différents acteurs de la préservation. Ils veillent ainsi à :

  • assurer la communication et l'information sur la démarche Natura 2000 auprès de tous les acteurs ;
  • accompagner les propriétaires et/ou gestionnaires dans la mise en œuvre d'actions en faveur de la conservation ou la restauration des milieux naturels ;
  • assister les propriétaires et les administrations dans l'application réglementaire du régime d'évaluation des incidences ;
  • contribuer à l'amélioration des connaissances sur la biodiversité.

Photo : Libellule écarlate © GSSV - B.COULET


Retrouvez les animateurs et leurs coordonnées ici